Quel équipement audio choisir pour enregistrer un podcast ?

Quel équipement audio choisir pour enregistrer un podcast ?

Vous avez pour projet d’enregistrer un podcast, mais vous ne savez pas par où commencer ?
Laissez-moi vous présenter quelques références et explications concernant le matériel audio à choisir.
Cela vous permettra de vous sentir opérationnel, et vous permettra de vous plonger dans cette formidable aventure audio !

VINCENT BUCHER

VINCENT BUCHER

Monteur et mixeur audio

Partager cet article ?

Vous désirez enregistrer un podcast, peut-être votre premier, ou bien vous désirez investir en équipement audio afin d’obtenir un résultat plus professionnel.

Avant de vous lancer, il est nécessaire d’avoir un minimum de connaissance en ce qui concerne le matériel que vous devez avoir pour enregistrer un podcast. Autrement, vous aurez d’abord du mal à obtenir le résultat recherché, et pire encore, des enregistrements catastrophiques.
Et en plus, vous aurez dépensé votre argent en vain. Peut-être même que vous abandonnerez une idée qui, à la base, aurait pu être très enrichissante pour vous et vos auditeurs. Les différents types de matériels abordés dans cet article seront classés par prix croissant, et à chaque fois, les avantages qu’ils pourraient vous apporter.

Contenu de l'article

1 - Le plus important, le microphone !

Le microphone et sans aucun doute, avec l’enregistreur, l’élément central de votre set up d’enregistrement. Il sera donc très important de vous attarder sur ce point, au risque d’en choisir un qui ne sera pas adapté à votre utilisation.

Il faut aussi savoir que si vous voulez tirer quelques bénéfices de votre projet de podcast, il va falloir investir une certaine somme pour obtenir un équipement fiable. Attention, on peut obtenir des résultats tout à fait professionnels avec du matériel qui reste malgré tout très abordable financièrement, mais n’espérez pas obtenir ce résultat en dessous de 100€ par exemple.

Les microphones dynamiques

Ce sont des micros que l’on peut retrouver sur les scènes de concert par exemple. Ils sont, à mon sens, les plus adaptés pour l’enregistrement amateur, c’est-à-dire pour une utilisation hors studio. Il existe également les microphones statiques que nous allons voir juste après. La différence majeure entre ces deux types de microphones est leur sensibilité. Le dynamique, qui nous intéresse ici, va être beaucoup plus permissive quant aux bruits de fond (voiture qui passe, vent, réverbération, le chat qui miaule au loin, … ) et est de manière générale, plus polyvalent que les statiques.

Microphone Shure SM58

Microphone de référence dans le milieu de l’audio, c’est un couteau suisse que vous pouvez emmener partout, et qui est increvable, comme on dit. Un rapport qualité/prix imbattable !

Microphone Rode USB
155 €

Ce microphone à l’avantage de pouvoir être branché directement à votre ordinateur pour l’enregistrement, grâce à sa prise USB. Un avantage certain pour les personnes qui souhaitent enregistrer directement sur ordinateur. Ce modèle dispose même d’un filtre anti-pop et d’un petit trépied.

Microphone HSure SM7B
379 €

Le plus cher des 3 modèles présentés ici, mais son utilisation dans beaucoup de studio, et même radio, en font un microphone dynamique de choix si vous en avez le budget. La coloration sonore qu’il confère à vos enregistrements est plus en adéquation avec le milieu du podcast ou de la radio diffusion. C’est-à-dire qu’il rajoute un peu plus de chaleur (savant mélange entre graves-aigues) à votre voix.

Les microphones statiques (ou "à condensateur")

C’est un microphone qu’il est préférable d’utiliser en studio, ou du moins dans un espace hermétique aux bruits extérieurs, ou bruits parasites, comme on dit dans le milieu !

Le pire des scénarios, quand on enregistre un podcast, est de devoir éliminer des bruits survenants pendant que vous, ou l’un de vos invités, êtes en train de parler. C’est très compliqué, voir impossible dans certains cas.
Si vous êtes sûr de répondre à ce critère et que vous avez pour projet de réaliser vos podcasts dans cet espace en particulier, vous pouvez sans trop de soucis investir dans ce type de microphone, qui a une définition d’enregistrement supérieur aux microphones dynamiques. Attention toutefois, le microphone statique est beaucoup plus sensible aux bruits lointains, et vous entendrez aisément des sons que vous n’entendriez même pas à l’oreille (frottements de vos vêtements, une VMC, les voisins …).

À ne pas mettre entre toutes les mains donc, car cela signifie qu’un traitement supplémentaire sera à effectuer. Si vous êtes grand débutant dans le domaine de l’enregistrement et du podcast, je vous conseil plutôt de rechercher un microphone dynamique, qui se concentrera d’avantages sur les sources proches, comme votre voix, que sur ce qu’il se passe en fond.

microphone Eagletone CM60

Abordable et de bonne facture, le eagletone CM60 est un bon choix d’entrée de gamme si vous êtes débutant dans l’audio.

Microphone USB AKG Lyra
125 €

Le petit plus du Lyra d’AKG est dans ces fonctionnalités. Déjà, il dispose d’un port USB pour enregistrer directement sur votre logiciel audio préféré. Mais il est également possible de modifier ces caractéristiques en commutant par exemple la direction du micro à l’avant, à l’arrière, ou les deux ! Vous avez aussi la possibilité d’élargir ou rétrécir le champ stéréo enregistré.

Microphone Rode nt1A
159 €

Ce modèle a largement fait ses preuves auprès du grand public. Il dispose même d’un filtre anti-pop, asse efficace d’ailleurs. Il est également très sensible, alors faites bien attention de bien le placer dans un environnement protégé de tous bruits parasites.

Bird_color_logo_300.png

Vous souhaitez propulser votre podcast à un niveau professionnel ?

Enregistrement en studio, montage son, mixage audio, votre podcast va être sublimé.
Demandez un devis pour lancer votre projet de podcast.

2 - L'interface audio

Bon, maintenant que vous avez fait le choix de votre microphone, il serait bon de penser à une interface sur laquelle vous allez devoir le brancher. Celle-ci va permettre de transformer le signal analogique du micro en un signal numérique qui va pouvoir être exploitable sur ordinateur ou enregistré directement depuis cette même interface.

Certaines interfaces audio permettent même de contrôler directement certaines fonctionnalités. Vous pourrez par exemple lancer l’enregistrement, modifié les volumes d’entrée des microphones, lancer divers sons via des touches, muter certains microphones.

NB : deux des microphones présentés plus haut, le Rode NT-USB et le AKG Lyra, ne sont pas directement concerné par ce souci d’interface audio puisqu’ils disposent de port USB. On va donc pouvoir les brancher directement sur l’ordinateur, et c’est celui-ci qui fera la conversion analogique-numérique via un logiciel audio. C’est un de leur avantage, puisque le budget dépensé sera donc moins important.

Interfaces autonomes

Les interfaces autonomes sont de plus en plus fréquentes, car au vu de l’émergence du podcast depuis quelques années, les constructeurs se sont donc penchés sur la question, pour notre plus grand bonheur.

Certains modèles présentés ici sont de véritables studio all-in-one. Interface, branchement, traitement, effets, vous n’avez plus besoin de passer par un logiciel sur votre ordinateur pour finaliser le podcast que vous venez d’enregistrer.

Zoom PodTrack 4

Solution la plus simple pour enregistrer, 4 prises XLR pour brancher 4 micros externes. Vous avez également la possibilité de brancher jusqu’à 4 casques audio. D’autres fonctions sont présentes sur ce PodTrack P4 qui est une solution nomade efficace et très abordable. Le fabriquant Zoom dispose de toute une gamme d’enregistreurs de qualité équivalente qui dispose chacun d’un nombre d’entrées et de fonctions spécifiques. Le grand frère direct de ce modèle, qui est lui aussi dédié au podcast, est le Zoom Podtrack P8 à 499€.

Autres modèles : Zoom H4n, Zoom H6, Zoom H8, Zoom F6

Voici le studio autonome par excellence. Il permet à la fois d’enregistrer et de traiter vos fichiers audio. Vous pouvez également déclencher des sons (jingle, sfx divers, … ) graçe à des touches assignables.

Petit plus pour les novices de l’audio, en plus des faders de volume, il a une fonction de réglage automatique des niveaux sonores. Vous ne serez donc pas surpris par des enregistrements trop faible ou élevé, qui peuvent être difficiles à récupérer par la suite.

Le Rodecaster Pro est présenté ici comme autonome, mais peut également très bien être associé à un ordinateur. Je vous conseil de regarder des vidéos à son sujet, pour découvrir toutes les belles fonctionnalités de ce modèle.

Interfaces USB

Ce type d’interface est directement branché sur l’ordinateur et permet, à l’aide d’un logiciel audio, de récupérer le signal de vos enregistrements afin de pouvoir les exploiter.

Ces interfaces sont moins coûteuses que leurs versions autonomes, mais demandent un peu plus de connaissances quant à l’enregistrement sur ordinateur. Car en plus de devoir connaître l’interface et le fonctionnement de votre matériel, il vous faudra aussi connaître les bonnes pratiques de l’enregistrement sur ordinateur, afin de ne pas avoir de mauvaises surprises à la fin votre l’enregistrement.

Focuserite Scarlett

Cette carte son, très simple, peut accueillir 2 microphones. Elle doit être associée à un logiciel de capture audio (Audacity, Reaper, Ableton, …) pour pouvoir exploiter les prises microphones. Vous pouvez y brancher également une paire d’enceintes, grâce à ses deux sorties jack 6,3mm.

Presonus StudioLive

Modèle similaire au Scarlett 2i2, avec 4 entrées au lieu de 2. Vous pouvez également effectuer des réglages directement depuis la table de mixage, lancer l’enregistrement ou la lecture directement depuis son interface. Mieux encore, enregistrer directement chacune des prises micros sur une carte SD.

On peut donc dire que c’est également un enregistreur autonome. Vous pouvez, comme sur la Scarlett, y brancher une paire d’enceintes, mais ce sont des entrées XLR ici.

3 - Le casque audio

Dans le cas du podcast, avoir un casque à disposition permet au intervenant d’avoir un confort d’écoute très agréable pendant l’enregistrement, car chacun entend distinctement ce que dit l’autre et au besoin, modifier les petites erreurs de prises, vérifier le bon déroulement de l’enregistrement. Cela permet donc d’éviter, une fois de plus, les mauvaises surprises après l’enregistrement.

Un casque d’entrée de gamme peut très bien faire l’affaire, et ceci pour moins de 30€. Le but ici n’est pas d’avoir la meilleure qualité sonore possible, mais de pouvoir contrôler, du début à la fin, l’enregistrement du podcast.

Superlux HD681

Je ne vous conseil pas d’aller plus bas niveau prix, si vous désirez un casque qui puisse durer un minimum dans le temps. Celui-ci est plutôt populaire, et il a pu faire ses preuves auprès des utilisateurs. C’est donc un bon point de départ si vous vous lancez dans le podcast avec un petit budget.

Sony MDR-7506

Référence incontournable des petits comme des grands studios. Qualité et confort d’écoute, réponse plate du signal, un son neutre en somme. À titre personnel, j’en possède un, et travail avec tous les jours depuis 3 ans. Rapport qualité/prix vraiment excellent.

Beyerdynamic DT-770

Légère coloration dans les médiums et graves, ce casque à la particularité de bien isolé votre écoute, et il est plutôt confortable à porter. Il est au moins autant apprécier que le Sony MDR-7506, avec une qualité sonore à peu près similaire.

4 - Le support pour microphone

Cet élément permet, comme son nom l’indique, de supporter votre microphone. Autant dire que c’est un élément extrêmement important dans votre set up. Ne prenez jamais votre micro dans les mains lorsque vous enregistrez votre podcast, les bruits de manipulations rendraient vos prises audios inexploitables, et il faudrait sans doute recommencer votre session.

Il existe 2 types de supports, les pieds montés sur socle ou trépied, qui reste rigide et son parfois réglable au niveau de leur hauteur. Vous avez également des bras articulés qui se fixent au coin de votre table à l’aide d’un système de serrage, dans la plupart des cas. Ces derniers ont le net avantage de laisser l’espace devant vous libre et sont beaucoup plus mobile que les pieds droit cités juste avant.

Millenium DS-10

Le plus simple pied de micro qui doit exister. Petit, peu encombrant, et pas cher. Si vous débutez dans le podcast, c’est l’idéal. On peut cependant lui reprocher l’absence de réglage possible sur la hauteur.

K&M 25995
44 €

Même système de pieds que le modèle précédent, celui-ci a l’avantage de s’adapter à plus de supports. En effet, son bras articulé permettra de mieux gérer les distances entre le micro et l’intervenant.

Rode PSA 1Boom Arm perch

Ce support vous offrira un confort certain quant à la manipulation de votre microphone. Toutes les manipulations se feront en douceur, et vous pourrez venir placer sans aucun souci le micro devant votre bouche.

Conclusion

J’espère que cet article aura pu vous ouvrir les yeux sur l’importance que peut avoir le matériel audio sur votre façon d’enregistrer et de travailler quand on fait un podcast. Il serait evidemment ambiteux (et indigeste pour vous probablement) d’aborder ici tous les points concernant l’enregistrement, l’édition et l’export final d’un podcast, mais tous cela sera probablement traité dans de prochains articles.

Je vous conseil de regarder quelques vidéos complémentaires sur youtube ou autre, pour savoir comment enregistrer un podcast. Cela approfondira encore vos connaissances et vous permettra de conforter votre choix sur un type d’équipement en particulier. Ensuite, il n’y aura plus qu’à se lancer !

Merci à vous d’avoir pris du temps pour lire cet article. C’est le premier que je rédige sur le thème du podcast (le premier article tout court d’ailleurs). Si vous avez déjà de l’expérience dans l’enregistrement de podcast et que vous avez lu cet article, n’hésitez pas à partager vos propres conseils dans la section des commentaires.

Laissez un commentaire